Dialogue avec mon chien


Alors tu as pensé quoi de l’humanité Fernand (NDLR: oui mon chien s’appelle Ferrnand !) ?

– Je pense que vous avez fait des choses fabuleuses, magnifiques, que vous seuls pouviez faire sur cette planète : la musique, la poésie, l’architecture, l’art en général, les mathématiques, c’est juste fabuleux, vous avez “levé des coins du voile”, comme disait Einstein (Ndlr: oui, je sais, mon chien cite du Einstein… Si vous saviez le reste !!!), aussi la cuisine, merci pour ça vraiment, au fait, puis la philosophie aussi, même si nous avons la nôtre, elle n’est pas aussi développée, vous avez fait des tas de trucs vraiment géniaux, mais…

 – Mais ?

– Vous allez disparaître parce que vous avez tout voulu tout de suite. Chacun d’entre vous, dans toute l’histoire de l’humanité, a tout voulu tout de suite, c’est en vous, en chacun d’entre vous, plus ou moins marqué, plus ou moins avoué, mais c’est en vous : l’envie, la prédation, la domination, la jalousie… Vous aviez tout, la nature extraordinaire, à manger, à boire, l’intelligence, plus aucun prédateur, vous aviez tout entre les mains, des mains, qui a des mains à part vous ? Quelle liberté de mouvement formidable que de ne posséder deux mains au lieu de quatre pattes !!! Vous aviez tout pour que ce soit juste extraordinaire, faire de cette planète peut-être la plus belle du cosmos, mais votre domination vous a perdue vous-mêmes. En 200 ans, vous avez tout saccagé, c’est vraiment très con. La prochaine fois peut-être ! On disparaîtra avec vous de toutes façons, donc this is the end pour vous et nous… C’était bien quand même va, t’inquiète, je t’aime, salut !

FIN


I have a dream – J’ai fait un rêve – Martin Luther King0 (0)

Le discours de Martin Luther King, « I have a dream », tenu le mercredi 28 août 1963, à Washington, traduit en français.

Sakou, Coumba et le petit village de France0 (0)

Il était une fois, dans un petit hameau du centre de la France, des villageois qui furent bien ennuyés quand le dernier commerce du bourg, la boulangerie, ferma.

Par principe je suis “contre”…4 (2)

Je n'ai pas de morale mais j'ai un principe : je suis "contre"...


 

[Votant : 0 Moyenne : 0]


Précédent Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Annuler Laisser un commentaire