Maëlys : une nuit en enfer


Maëlys
Pont de Beauvoisin – Isère
Pont de Beauvoisin – Savoie

Préalable

Cour d'assises de l'Isère, à Grenoble

Le procès de Nordahl Lelandais s’est déroulé devant la cour d’assises de l’Isère, à Grenoble, du lundi 31 janvier 2022 au vendredi 18 février 2022. Il était accusé de l’enlèvement, de la séquestration et du meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, à Pont-de-Beauvoisin, le dimanche 27 août 2017, ainsi que d’agressions sexuelles contre deux de ses cousines, âgées de 4 et 6 ans, au cours du même été.

Dimanche 27 août 2017

Nordahl : N
Présidente : Valérie Blain P
Médecin-Légiste : Michel Mazevet ML
Maitre Laurent Boguet : avocat père Maëlys MB

Salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère)

1 h 39

À 1 h 39, Nordahl, qui se trouve dans son véhicule, sur le parking de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, envoie un SMS à Anouchka, son ex-compagne « – Tu dors ? ». Pas de réponse. Dans le même temps, Nordahl montre les photos de ses chiens à Maëlys sur le même téléphone dans la salle des enfants.

P

– Tout dépendait donc à cette réponse à ce SMS ? Ça ne dépendait que de ça ? Vous avez votre libre arbitre, M. Lelandais ?

N

– Si ma copine m’avait répondu au message, je serais allé dormir chez elle, je ne serais pas resté au mariage.

P

– Et rien de ce qui a suivi ne serait arrivé ?

N

– Oui.

2 h 00

Maëlys est vue à l’extérieur par un couple, sur le parking de la salle des fêtes, en train de discuter avec Nordahl.

2 h 16

Un témoin entend une discussion entre Nordahl et Maëlys. Nordahl demande à Maëlys de sortir par l’entrée du DJ et que lui sortira par l’entrée principale. Le même témoin voit, quelques minutes plus tard, Nordahl et Maëlys dans la voiture de Nordahl, sur le parking de la salle des fêtes,

2 h 26

Maëlys joue au ballon avec une invitée sur le parking de la salle des fêtes.

2 h 39

Nordahl est vu seul dans sa voiture par un témoin en train de regarder son téléphone. Maëlys joue au ballon avec sa tante dans la salle des fêtes.

2h43

Maëlys dit au revoir à ses grands-parents

2h 45

Des témoins la voit près de la sortie cuisine.

Les cinq dernières minutes

2 h 46

Nordahl met son téléphone en mode « avion ». C’est la même minute où Maëlys monte dans la voiture, et au même moment où passe Cotton Eye Joe, de Rednex, dans la salle. Maëlys ne vient pas danser. C’est la première alerte de sa non-présence.

P

– Pourquoi Maëlys, qui, on imagine monte à l’arrière dans la voiture de ses parents, monte à l’avant ?

N

Je vais partir. Elle vient de mon côté de la voiture. Elle me demande si je vais voir mes chiens. J’interprète mal sa demande. Je lui réponds « oui ». Elle fait le tour de la voiture. Elle monte à l’avant, coté passager.

P

Que se passe-t-il dans la voiture à ce moment-là ? Que vous dites-vous ?

N

Je lui dis que chez moi, elle verra mes chiens. Je démarre. On discute de mes chiens.

P

– Elle vous parle ? Vous lui parlez ?

N

– On discute un peu. Je ne me souviens plus exactement de ce que l’on se dit. On parle de mes chiens, et de la voiture, qu’elle aime bien.

2 h 47

P

– Il est 2 h 47, moins de deux minutes après le départ de la salle des fêtes. Que se passe-t-il à ce moment-là ?

N

– Je ne me souviens plus exactement.
On parle des chiens, de la voiture.

P

– Elle ne pleure pas ? Elle ne demande pas à retourner à la salle des fêtes ?

N

– Non.

2 h 48

Le véhicule roule à environ 40 km/h.
Il y a 650 mètres et approximativement 1 minute entre la salle et cette photo.
Le véhicule se trouve 16 rue de l’Hôtel de ville, à Pont-de-Beauvoisin.

P

Environ trois minutes après vous frappez Maëlys ?
Vous confirmez vos déclarations aujourd’hui ?

N

Oui madame.

2 h 49

Ils arrivent au rond-point des stades

P

– Elle commence à pleurer à ce moment-là ? Pourquoi ?

N

– Je ne sais pas pourquoi, elle a dû commencer à avoir peur.

2 h 50

Il passe le Rond-Point des stades. Maëlys se met à crier.
Il lui donne 2 coups de poings dans le visage de la main droite.

MB

« On en est contraints à la version que livre Nordahl, les coups auraient été portés dans une situation particulière : les deux protagonistes sont côte à côte, il tient le volant et il faut imaginer que les coups soit ceux de la main droite qui va s’engager à 90 %. Elle a aussi derrière elle non pas un plan dur mais un siège. »

2 h 51

Ils empruntent l’Allée du signal

ML

« De l’interrogatoire, il ressortait qu’il avait porté un coup très violent au visage de Maëlys avec son poing droit dans un mouvement circulaire allant de la gauche vers la droite. Il précise qu’elle n’aurait pas crié et qu’elle aurait saigné en faible quantité par la bouche et par le nez. Il n’aurait pas prévenu les secours, car selon lui, Maëlys aurait été morte des suites de ce coup porté. »

PV d’audition Farid, codétenu de Nordahl :

« Il a essayé de la caresser. Comme elle ne se laissait pas faire, il l’a prise par les poignets pour ne pas qu’elle bouge. Il n’arrivait pas à avoir d’érection. La petite fille criait fort, il lui a donné un coup à la mâchoire. Elle criait toujours. Il l’a frappée, elle est morte. Il l’a mise dans son coffre et il est retourné au mariage. Il m’a dit qu’il avait vu le visage d’Arthur Noyer comme si le diable était en lui. Il m’a aussi demandé ce qu’il risquait pour avoir mis les doigts. »

PV d’audition d’un gardien de prison :

« J’ai entendu : de toute façon, ce n’était pas un viol. Ça n’a même pas duré 5 minutes. J’ai entendu aussi : ‘je n’arrivais pas à bander à cause de la cocaïne.’ Je n’ai aucun doute qu’ils parlaient de Maëlys même si son prénom n’a jamais été mentionné. »

Subséquence

2 h 55

Une caméra de vidéosurveillance filme le véhicule de Nordahl, près de la voie ferrée, chemin du Bonnard

3 h01

Nordahl dépose le corps de Maëlys chemin du Bonnard

3 h 09

Une caméra de vidéosurveillance filme le véhicule de Nordhal, également Chemin du Bonnard, en sens inverse

3 h 14

Nordahl repasse chez ses parents à Domessin

3 h 22

Nordahl repart à la salle des fêtes.

3 h 24

Une caméra de vidéosurveillance filme le véhicule de Nordahl, seul à l’intérieur, dans Pont-de-Beauvoisin, en direction de la salle des fêtes.

3 h 26

Nordahl réactive son téléphone et arrive à la salle des fêtes.

4 h 05

Nordahl remet son téléphone en mode avion et quitte la salle des fêtes.

4 h 10

Nordahl récupère le corps de Maëlys chemin du Bonnard.

4h25

Arrivée des gendarmes à la salle des fêtes.

4 h 56

Nordahl dépose le corps de Maëlys sur le Mont-Grêle, à Attignat-Occin

6 h 20

Nordahl quitte le Mont-Grêle.

7 h 06

Nordahl arrive son domicile à Domessin

Conclusion

Le vendredi 18 février 2022, Nordahl Lelandais a été condamné, par la cour d’assise de l’Isère, à Grenoble, à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une peine de sûreté de 22 ans, pour l’enlèvement, la séquestration et le meurtre de Maëlys de Araujo, ainsi que pour des agressions sexuelles sur deux de ses cousines, âgées de 4 et 6 ans. Il n’a pas fait appel de sa condamnation.

À propos de cet article – Note de l’auteur

Quand j’ai commencé à écrire cet article, en février 2022, je ne pensais que j’aurais autant de mal à le finir. Je ne soupçonnais pas à quel point le sourire de cette petite fille, Maëlys, allait me hanter. J’ai tenu à le finir et le publier par respect pour la mémoire de cette petite fille. Je ne pouvais pas abandonner, car au fur et à mesure que j’avançais dans le déroulement de cette terrible nuit, en consultant les sources qui rendaient compte de cette affaire et du procès, j’ai compris quelque chose : Maëlys s’est battue pour survivre, elle n’est pas restée passive, elle a lutté, je pense qu’il est important de le souligner et de ne pas l’oublier. Je ne soupçonnais pas non plus à quel point j’allais descendre dans l’horreur de l’âme tourmentée de Nordahl Lelandais, j’ai donc volontairement retiré les parties de contre-transfert que j’ai ressenti avec lui, les jugeant trop violentes pour le format de l’article. Je précise que je n’ai aucuns liens avec aucunes des parties et ne suis jamais rentré en contact avec eux. Je n’ai pas non plus assisté au procès. Cet article ne reflète en conséquence que mon ressenti personnel et mes propres déductions avec les informations que je possédais. Je ne détaillerai pas exactement la provenance de toutes les sources qui m’ont permis de découvrir et de recouper ces informations, il y en a trop, aussi, vous trouverez au-dessous de l’article les liens vers les pages principales de ces sources.

Pour terminer, je veux adresser mon respect à la mère, au père, à la sœur de Maëlys, ainsi qu’à ses autres victimes, connues ou inconnues, et à l’ensemble de ses proches.

Votre combat et votre dignité vous honorent.

Justice a été rendue, repose en paix Maëlys.

FIN

Sources :


 

Maëlys : une nuit en enfer0 (0)

Cet article contient le déroulement de l’enlèvement, de la séquestration et du meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, à Pont-de-Beauvoisin, au cours de la nuit du dimanche 27 août 2017. La chronologie se déroule de 1 h 39 à 7 h 06. Les dialogues (non contractuels) sont les échanges tenus pendant le procès.

Mathieu Danel, l’homme qui voulait “connaître la sensation d’ôter la vie”0 (0)

Mathieu Danel a été condamné le mardi 18 janvier 2022 à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une peine de sûreté de 22 ans, pour le meurtre de Claire Reynier, le mardi 19 juin 2018, à Villevieille (Gard). Il a fait appel de sa condamnation le vendredi 28 janvier 2022.

[Votant : 0 Moyenne : 0]


Précédent Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Annuler Laisser un commentaire

  1. J’ai eu toute proportion gardée, beaucoup de mal à écrire cet article. Probablement ce que j’ai écris de plus difficile dans mon maelstrum de mots et de maux. Je ne pouvais pas transposer vers la fiction. Pourquoi je l’ai écris ? Qu’est-ce qui m’a amené à l’écrire ? Une ancre avec la réalité, une encre avec le réel.