Mainatge benlèu (Enfant peut-être)


Peut-être qu’il aurait dû venir
Peut-être,
Peut-être qu’il ne viendra jamais
Peut-être,

Peut-être que j’aurai dû leurs dires
Peut-être,
Peut-être que j’aurai dû lui dire
Peut-être,

Peut-être que c’est trop tôt
Peut-être,
Peut-être que c’est trop tard
Peut-être,

Ce n’est pas la mort qui nous tue,
C’est sûr,
C’est l’absence qui nous ronge,
C’est sur,

Putain, si j’avais osé
Peut-être,
Peut-être
Qu’il serait là,

Que je serais ailleurs
C’est sûr,
Que je serai un autre
Peut-être,

Qu’il est dans chacun de mes pas,
C’est sûr,
Qu’il est quelque part en moi,
C’est sûr.

FIN


Borderline0 (0)

« L’Homme avance en équilibre sur un fil tendu.
Un fil tendu au dessus d’un abîme. »
Friedrich Nietzche

Medi, Terre, Années0 (0)

Dans la nuit du samedi 17 janvier 1997 au dimanche 18 janvier 1997, à Ben Slimane, dans les faubourgs d’Alger, le GIA (groupe Islamique Armé) commettra un des attentats les plus atroces de la guerre civile Algérienne. 49 personnes perdront la vie, dont de nombreux enfants, massacrées aux couteaux et aux sabres. Je leurs dédie ces quelques mots.

C’est qu’un oiseau… Mais…0 (0)

La fenêtre et les barreaux,
Tu vois passer un oiseau...


 

[Votant : 1 Moyenne : 4]


Précédent Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Annuler Laisser un commentaire