Marie Jeanne. L’Une.


Marie-Jeanne est une fieffée salope. Elle t’aime à l’extérieur, et te hait à l’intérieur. C’est un diamant noir. Celui qui ne brille qu’au plus profond de ton cerveau. THC, t’es hors contrôle, CBD, c’est bien dément. Qui est-il celui que Marie-Jeanne ramène ? Elle seule le sait, et ne me le dira pas. Quand Marie-Jeanne s’en va, il part aussi. Quand elle revient, il revient. Il est comme sa transposition, la note qui sort du solfège. Ils sont devenus indissociables. L’Une ne va plus sans l’Autre, et l’Autre sans l’Une. Il y a des lunes sans l’Une et l’Autre, et parfois l’Une et l’Autre sans lunes. L’Une et l’Autre sont mes amants mentaux, ils me baisent le cerveau, sodomisent mon âme, j’avale leur semence cannabique. C’est un orgasme cervical, physique et mental. Avec l’Une et l’Autre il n’y a plus de règles, elles ne sont pas le bien et le mal, elles sont les deux ensembles, liées indéfectiblement en leur hôte: Moi. Moi, l’Une et l’Autre finissons dans un mix orgiaque, où nous ne faisons plus qu’un. Nous ne pouvons plus dissocier qui nous sommes respectivement, nous sommes le Un, nous dépassons le mélange pour arriver à l’unité, autre chose, quelque chose de différent, quelqu’un d’autre qui accède à la réalité : Lui.

FIN


Dialogue avec mon chien0 (0)

Parole de chien... CQFD !

Le concile des sorcières0 (0)

En 1972, quelque part Ailleurs, les sorcières se sont réunies pour établir un concile…

Le Rede wiccan0 (0)

Ces mots suffisent au Rede:
Tant que tu ne blesse personne,
Fais ce que tu veux.


 

[Votant : 0 Moyenne : 0]

Rejoignez les 3 autres abonnés

Éclectique


Précédent Suivant

Laisser un commentaire