------°À compter du 1er décembre, ouverture de la saison de Noël sur le blog, Les dindes vont êtes saignantes... N'oubliez jamais où vous êtes...

La petite histoire de monsieur Plu et madame Pa


Il était une fois monsieur Plu. Monsieur Plu était triste, car depuis minot, à chaque fois qu’on lui demandait son nom, il répondait : « – Plu. ».

Et les impétrants ne lui parlaient plus.

Il était également une fois, mais une autre fois, mademoiselle Pa. Mademoiselle Pa était triste, car depuis minote, à chaque fois que quelqu’un lui demandait son nom, elle répondait : « – Pa. ».

Et les impétrants ne lui parlaient pas.

Monsieur Plu vivait à Conas, et mademoiselle Pa à Conaux. Chacun d’eux se sentait bien seul. Mais le destin, joueur, ou pas, allait enfin leur sourire en les faisant se rencontrer, la première fois, devant l’arrêt de Montcuq. Après leurs respectives présentations, Tana Pa et Ava Plu, ils se rendirent compte, l’un et l’autre, que leurs parents respectifs, Marc et Tracey Pa, et Ram et Raoul Plu, étaient probablement des plaisantins, tout comme leurs propres parents à eux d’ailleurs !

Un jour de joint, ou de mars, ou de novembre, on s’en fout, ça change rien pour la suite, monsieur Pa décida de revenir dans Montcuq pour y retrouver mademoiselle Plu. Alors qu’il s’infiltrait dans Montcuq, il fut arrêté par un couple de poulets mâle et femelle. La poulette entama le contrôle. Il baissa sa vitre, présenta ses papiers puis la poulette lui demanda d’où il venait :

« – Vous venez d’où monsieur Plu ?
– Conas
– pardon ?
– Conas.
– Conas ?
– oui. Conas.
– Claude, vient, j’ai un problème ! »

Le collège gallinacé de Sarah Tatine, Claude Ikan, arriva en boitant :

« – Vous allez où monsieur ?
– Conaux.
– Conaux ?
– oui. Conaux. »

Et c’est à cet instant précis que l’incident débuta.

Les collèges de Sarah Tatine et Claude Ikan arrivèrent tellement rapidement sur les lieux qu’ils y étaient déjà avant l’incident. Il y avait :

– Gérard Nez, dit Gégé ;
– Laurent Pital, dit Lolo ;
– Mario Lai, dit Riorio ;
– Héléna Rien, dit Helé ;
– André Tour, dit Dédé ;
– Andy Culan, dit AnAn ;
– Michel Molette, dit Mimi ;*
– Hector Cétéra, dit HecHec.

Et ça ne fit pas un poil dans Monttcuq: tout le poulailler sur monsieur Plu = 874 541 362 514 587 jours d’ITT éternelle !

Prévenue, mademoiselle Pa, arrivée sur les lieux, fut violenter par le commissaire Serge. Serge Toi, dit SerSer. Toi. Un grand flic. Il avait lui-même passer les menottes, après l’avoir violentée, à Ginette Vépa. La célèbre Gigi. La déchireuse de Monttcuq. Elle entrait, la nuit, dans les maisons, déchirer du papier trouvé dans mon Moncuq. Lors de l’appel radio, c’était Dédé qui conduisait, ça été un peu long pour arriver sur les lieux. EnEn s’est occupé d’elle, Gégé le génait, SerSer lui disait de se pousser, mais LoLo fut blessé pendant que Mimi mangait du fromage et RioRio son riz, que HecHec faisait circuler, et Helé, rien. Sacré équipe ! Elle fut donc arrêtée alors qu’elle alait encore une fois déchirer Moncuq. Ça été un peu la merde, mais tout s’est finalement bien passé, et SerSer à pu finalement la violenter.

Revenons à monsieur Plu et mademoiselle Pa, qui après cette burlesque aventure, sont passés de Moncuq à deux, à trois, à Sète, puis à Quarante. Ça commençait à faire beaucoup. Ils sont finalement restés à deux, à Troie, où ils vécurent heureux et où ils eurent deux beaux enfants : Nicole Plu et Silem Pa. Une bien fendante histoire de Montcuq en vérité.

*Michel Molette, dit Mimi ; Pour celui-là, je vous demande de bien vouloir ne pas me faire de mal si nous venions, un jour, à nous croiser dans Montcuq ! Merci…

FIN


Afrabatge (Ravages)0 (0)

Résumons :

- Une médium larvaire, Esther.
- Un esprit taré, Chelsy
- De la weed.
- Un bang.
- Une mère ravagée ... Elle s’appelle comment au fait ?

Vuèg (Vide)0 (0)

Une chuuuutttteeeeeeeee....

Vodança (Vocation)0 (0)

On échappe pas à son destin...

[Votant : 0 Moyenne : 0]

Divers Humour noir Micronouvelles


Previous Next

Laisser un commentaire