Les mots du mal


Les mots du mal
David B. Deckard

Quatrième de couverture

Tant d’ouvrages sur le thème des tueurs en série ont déjà été écrits. Nombreux sont ceux qui tentent d’expliquer le phénomène en relatant leur parcours et en décortiquant leur psychologie. Pendant des années, j’ai lu avec avidité nombre de ces récits, animé par une curiosité grandissante pour cette catégorie de criminels, ainsi que par une quête de réponses sur mes propres abysses. Mais cela ne me suffisait plus. Je voulais aller encore plus loin dans cette exploration tout en cherchant à cerner l’origine profonde de mon intérêt pour ce sujet. Pour affronter ma laideur intérieure comme on affronte un reflet défiguré dans le miroir, je me suis un jour résolu à prendre la plume pour écrire à certains de ces criminels irrécupérables dont j’avais lu les sordides exploits. Ce livre est le fruit de sept ans de correspondance quotidienne avec différents tueurs en série, pour la plupart de renommée internationale. J’y relate leur biographie, la nature de mes échanges avec eux et leur impact sur mon psychisme et mon quotidien. J’explore aussi la dimension culturelle des tueurs en série, tant sur le versant populaire que sur un autre, bien plus cru et marginal que vous aurez le loisir de découvrir. De Richard Ramirez à David Berkowitz en passant par Ian Brady, vous allez découvrir ou redécouvrir, sous un angle nouveau et intime, une pléiade de tueurs en série bien connus, et d’autres qui le sont moins. Tous ont quelque chose en commun : chacun, à leur manière, en des temps et des lieux différents, ont repoussé les limites de la cruauté humaine et de l’ignominie. À présent, suivez-moi et surtout, ne vous éloignez pas. On va faire un bout de chemin ensemble. Les monstres n’existent pas. Il n’y a que l’humain, et c’est bien assez effroyable.

Éditeur Camion Noir – Date de publication 17 février 2018 – Formats disponibles : KindleBroché
Voir ces personnes au delà de leurs actes criminels.
 

 

L’Ogre de Santa Cruz

« Vers la fin je devenais de plus en plus malade, assoiffé de sang, et pourtant ces flots de sang m’emmerdent. Ce n’est pas quelque chose que j’ai envie de voir. Ce que je désire ardemment, par contre, c’est assister à la mort, et savourer le triomphe que j’y associe, mon propre triomphe sur la mort des autres. C’est comme une drogue, qui me pousse à en vouloir toujours plus. Je veux triompher de ma victime. Vaincre la mort. Elles sont mortes et moi, je suis vivant. C’est une victoire personnelle. ».

Mindhunter

Au cours des vingt-cinq ans passés au FBI, l'agent spécial John Douglas est devenu une légende vivante. Premier profileur de serial-killers, il a suivi et résolu des dizaines de cas, dont le dernier qui lui a presque coûté la vie.

Terres de sang : L’Europe entre Hitler et Staline

« Voici l’histoire d’un meurtre politique de masse. » C’est par ces mots que Timothy Snyder entame le récit de la catastrophe au cours de laquelle, entre 1933 et 1945, 14 millions de civils, principalement des femmes, des enfants et des vieillards, ont été tués par l’Allemagne nazie et l’Union soviétique stalinienne.

[Votant : 0 Moyenne : 0]

Tueur en série Livres


Précédent Suivant

Laisser un commentaire

keyboard_arrow_up