Marie Jeanne. L’Une.


Marie-Jeanne est une fieffée salope. Elle t’aime à l’extérieur, et te hait à l’intérieur. C’est un diamant noir. Celui qui ne brille qu’au plus profond de ton cerveau. THC, t’es hors contrôle, CBD, c’est bien dément. Qui est-il celui que Marie-Jeanne ramène ? Elle seule le sait, et ne me le dira pas. Quand Marie-Jeanne s’en va, il part aussi. Quand elle revient, il revient. Il est comme sa transposition, la note qui sort du solfège. Ils sont devenus indissociables. L’Une ne va plus sans l’Autre, et l’Autre sans l’Une. Il y a des lunes sans l’Une et l’Autre, et parfois l’Une et l’Autre sans lunes. L’Une et l’Autre sont mes amants mentaux, ils me baisent le cerveau, sodomisent mon âme, j’avale leur semence cannabique. C’est un orgasme cervical, physique et mental. Avec l’Une et l’Autre il n’y a plus de règles, elles ne sont pas le bien et le mal, elles sont les deux ensembles, liées indéfectiblement en leur hôte: Moi. Moi, l’Une et l’Autre finissons dans un mix orgiaque, où nous ne faisons plus qu’un. Nous ne pouvons plus dissocier qui nous sommes respectivement, nous sommes le Un, nous dépassons le mélange pour arriver à l’unité, autre chose, quelque chose de différent, quelqu’un d’autre qui accède à la réalité : Lui.

FIN


Le concile des sorcières

En 1972, quelque part Ailleurs, les sorcières se sont réunies pour établir un concile…

Un bon café¹

Un p'tit café ?

Le Rede wiccan

Ces mots suffisent au Rede:
Tant que tu ne blesse personne,
Fais ce que tu veux.


 

L’Ogre de Santa Cruz

« Vers la fin je devenais de plus en plus malade, assoiffé de sang, et pourtant ces flots de sang m’emmerdent. Ce n’est pas quelque chose que j’ai envie de voir. Ce que je désire ardemment, par contre, c’est assister à la mort, et savourer le triomphe que j’y associe, mon propre triomphe sur la mort des autres. C’est comme une drogue, qui me pousse à en vouloir toujours plus. Je veux triompher de ma victime. Vaincre la mort. Elles sont mortes et moi, je suis vivant. C’est une victoire personnelle. ».

Mindhunter

Au cours des vingt-cinq ans passés au FBI, l'agent spécial John Douglas est devenu une légende vivante. Premier profileur de serial-killers, il a suivi et résolu des dizaines de cas, dont le dernier qui lui a presque coûté la vie.

Terres de sang : L’Europe entre Hitler et Staline

« Voici l’histoire d’un meurtre politique de masse. » C’est par ces mots que Timothy Snyder entame le récit de la catastrophe au cours de laquelle, entre 1933 et 1945, 14 millions de civils, principalement des femmes, des enfants et des vieillards, ont été tués par l’Allemagne nazie et l’Union soviétique stalinienne.

[Votant : 0 Moyenne : 0]

Éclectique


Précédent Suivant

Laisser un commentaire

keyboard_arrow_up