Par principe je suis "contre"...

Je suis contre la morale, mais j’ai des principes, et un en particulier : je suis contre. Je suis contre le vent, la pluie et la neige parce que ça décoiffe, parce que je n’aime pas le froid, et parce que ça mouille. Je suis aussi contre le soleil, parce que je n’aime pas avoir chaud, et je suis contre la sueur parce que je suis contre les mauvaises odeurs, et comme je suis contre les déodorants, je ne peux être que contre la chaleur. Je suis aussi contre mes amis, parce que je suis contre le fait que l’on pense comme moi, et parce que je suis contre la concurrence. Je suis aussi contre mes ennemis, parce que je suis contre le fait que l’on pense différemment de moi. Étant contre les routes, je suis bien entendu contre toute formes de véhicules et contre tous ceux qui les conduisent. Je suis contre les banques, les assurances, les mutuelles… etc. Car je suis contre l’argent et que je suis contre la pauvreté et contre la misère, et que je suis aussi contre la richesse et la fortune, et contre le travail et le chômage. Je suis contre les noirs, les blancs, les arabes, les juifs, les bouddhistes, les racistes, les humanistes, les obèses, les culs-de-jattes, les chauves, les bossus, les aveugles, les vieux, les bébés, les animaux, les constipés, les amoureux, les emmerdeurs, les nostalgiques, la musique, la poésie, les chansons, la télé, la radio, les livres, les journaux, les hommes et femmes politiques, le papier cul, le savon, les cheveux, les poils, les ongles, les lettres, les mots, les chiffres, les nombres, les forums, Internet, les PC, ma mère, ta soeur, son beauf, l’arrière petit cousin de la tante à la cousine de l’oncle de la secrétaire à la femme de ménage de la voisine à la copine à l’ex-copain du facteur de ta nièce, je suis contre le jour et la nuit, je suis contre la Terre et la Lune et je suis contre moi même et les messages de 3 kilomètres qui veulent rien dire… En bref (enfin presque, même si je suis contre le presque…), et pour conclure, comme vous l’aurez sans doute compris à la lecture de ces lignes, je suis juste … Français !!!

FIN


I have a dream – J’ai fait un rêve – Martin Luther King0 (0)

Le discours de Martin Luther King, « I have a dream », tenu le mercredi 28 août 1963, à Washington, traduit en français.

Sakou, Coumba et le petit village de France0 (0)

Il était une fois, dans un petit hameau du centre de la France, des villageois qui furent bien ennuyés quand le dernier commerce du bourg, la boulangerie, ferma.


 

[Votant : 2 Moyenne : 4]


Précédent Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Annuler Laisser un commentaire